DOWNLOAD OUR FREE APP NOW

612

L'Octavia est le modèle de base de Skoda. Avec lui, une nouvelle ère a commencé pour le constructeur tchèque. La voiture compacte a été le premier modèle de la marque traditionnelle à être développé en grandes pièces sous la direction du groupe Volkswagen, avec lequel un changement d'image a commencé. Jusque-là, de nombreux automobilistes n'avaient imaginé que les Skodas comme des modèles du bloc de l'Est. L'Octavia est rapidement devenue le modèle Skoda le plus vendu, qu'il est encore aujourd'hui. Il est construit comme un break et une berline, Skoda a jusqu'à présent misé sur des entraînements conventionnels, en dehors des versions à essence. Les variantes sont les modèles les plus robustes en garniture tout-terrain appelés Scout et les modèles sport RS plus puissants.

Données

Les moteurs diesel de la série couvrent une plage de puissance allant de 90 ch allant de 1,6 litre de cylindrée à 184 ch dans le 2.0 TDI RS, qui, contrairement au moteur à essence le plus sportif, peut également être commandé avec la transmission intégrale et le DSG à six vitesses. Il développe 230 chevaux, ce qui en fait l'Octavia la plus puissante de tous les temps: il accélère à 100 km / h en 6,7 secondes (Combi: 6,8) et atteint 250 km / h. Dans le même temps, avec 6,5 litres de consommation super normale (émissions de CO2: 149 g / km), c'est aussi la version la plus assoiffée. Le 1.6 TDI avec 90 ch délivre des valeurs maximales à cet égard, qui se contente de 4,0 litres de diesel dans les deux variantes de carrosserie selon la norme (émissions de CO2: 105 g / km). Seul le GNC Octavia est plus économique et plus respectueux de l'environnement et, selon Skoda, utilise 3,7 kilos de gaz naturel (émissions de CO2: 101 g / km). Le seul trois cylindres est le 1.0 TSI avec 115 PS.

 

Moteur au gaz naturel économique

Versions sportives dans le programme

Énorme volume de stockage

Test

Depuis son lancement, l'Octavia a été célébrée pour son espace, qui a toujours atteint les meilleures notes dans le segment des compactes. Selon la plupart des tests, la finition est au niveau des voitures VW de la marque sœur, avec quelques défauts de fabrication. La même chose s'applique à la technologie. L'Octavia est certifiée sûre à conduire, mais la transmission à double embrayage du Groupe a également causé des problèmes et des secousses dans l'Octavia (ce qui semble avoir été éliminé pour la dernière version à six vitesses). Les diesels sont considérés comme puissants mais aussi acoustiquement rustiques, et la version 150 ch est déjà perçue comme presque sportive. Dans le cas des moteurs à essence, cependant, la chaîne de distribution est parfois considérée comme vulnérable. Le confort de conduite est décrit dans les tests comme extensible, des amortisseurs adaptatifs à un surcoût de près de 10000 MAD pallient le défaut. Le système d'infodivertissement avec un élégant écran tactile de 9,2 pouces calcule rapidement et, dans les versions supérieures, reçoit ses données de manière fiable grâce à la norme de transmission LTE.

 

Bonnes performances de conduite

Connectivité à la pointe

Problèmes avec les anciennes boîtes de vitesses DSG

Des prix

La version la moins chère est le moteur essence 1.2 TSI de 86 ch, disponible en berline à partir de 174 500 MAD. Le break coûte 7000 MAD de plus chacun. Le moteur à essence le plus cher est le 2.0 TSI RS avec 230 PS, pour lequel Skoda facture au moins 30 8900 MAD. Seule la voiture de sport 2.0 TDI RS correspondante est plus chère, avec 184 ch et une transmission intégrale à partir de 36 1500 MAD dans la liste de prix. Une boîte DSG à six étages, autrement payante à 17000 MAD et non disponible pour tous les moteurs, est déjà installée ici. Le diesel le moins cher, cependant, est le 1.6 TDI de 90 ch, qui coûte à partir de 209 100 MAD en conjonction avec un interrupteur manuel à 5 ​​vitesses. La version gaz naturel 1.4 TSI G-TEC est cotée avec au moins 22 2500 MAD.

 

Prix d'entrée avantageux

DSG non disponible pour tous les moteurs

Versions sportives chères

Description de la série

Le 3 septembre 1996, l'heure zéro sonna pour Skoda : l'Octavia fut présentée et accueillit le constructeur sous la direction de VW dans l'ère moderne. Octavia était à l'origine une berline compacte à quatre portes qui était basée sur les mêmes caractéristiques techniques que l'Audi A3 et la Golf.

Le modèle compact à cran arrière a également repris les moteurs des rayons du groupe. Même s'ils n'étaient pas exactement les plus puissants: les deux moteurs à essence avaient 75 ch et 125 ch, et le seul moteur diesel avait au départ 90 ch.

 

La nouvelle voiture de l'Est offre une valeur ajoutée en termes d'espace, ce qui devrait donner le style à la marque. À 4,51 mètres, le coffre avait un volume de 528 litres, inégalé dans sa catégorie à l'époque, le break présenté en 1998 avait même 548 litres. Il avait déjà quelques détails pratiques à offrir, comme Skoda était plus tard sur le marché sous le slogan «Simply Clever»: Il y avait des glissières, une prise 12 volts et des compartiments de rangement latéraux verrouillables dans la zone de chargement.

 

La version RS sport de 180 ch arrive

La gamme de moteurs s'est élargie au fil des ans. En fonction de la cylindrée, du millésime et du design, les moteurs à essence passaient de 1,4 à 2,0 litres de cylindrée de 60 ch à 180 ch dans la version sport RS, qui était disponible après le lifting de la série à partir de 2001, d'abord en cran, plus tard en tant que station wagon. Les moteurs diesel de 1,9 litre représentaient une gamme allant de 68 ch à 130 ch.

 

Une variante de l'Octavia qui est toujours populaire aujourd'hui a fait ses débuts au Mondial de l'Automobile de Paris en 1998: la version route tout-terrain avec un look tout-terrain, alors encore connue sous le nom de Country (maintenant Scout). Le modèle a été le premier Octavia à avoir quatre roues motrices, plus de garde au sol et un intérieur en cuir. Même si cela le rendait beaucoup plus cher, cela n'a pas nui à la réputation de Skoda en tant que fabricant de voitures moins chères.

 

En 2004, Skoda a apporté la deuxième génération de l'Octavia au client, initialement comme un cran, à partir de l'automne à nouveau en tant que break, dont il y avait plus tard une version tout-terrain à traction intégrale Scout. Insolite: Le prix de base est resté inchangé à 14 4900 MAD, mais il y avait une voiture allongée à 4,58 mètres, qui avait désormais une capacité de stockage de 560 litres (break: 580 litres). C'était encore une fois une valeur absolue dans la classe compacte. Comme précédemment, l'Octavia utilisait la même plateforme que l'Audi A3 et la VW Golf.

 

Équipement de sécurité étendu, mais ESP en supplément

L'équipement a été fondamentalement élargi: le véhicule disposait désormais de six airbags, d'appuie-tête actifs et d'ABS à bord de série, l'antidérapant ESP, désormais légalement obligatoire, était facturé 3000 MAD supplémentaires. Alors que dans la version précédente, seule une boîte automatique à quatre vitesses pouvait être commandée, six vitesses ou la transmission à double embrayage à sept vitesses pouvaient désormais être commandées avec certains moteurs.

 

Le fer de lance est venu à l'automne 2005: la nouvelle RS, avec 200 ch plus puissante que jamais et disponible dans les deux styles de carrosserie, bien que le break soit un peu plus lent. Au cours de la période de construction de la deuxième génération, des moteurs à essence de 75 ch à 160 ch de 1,2 à 2,0 litres de cylindrée étaient au programme, comme avec le prédécesseur à quatre cylindres en ligne. À partir de 2006, une RS de 170 ch marque également le haut de gamme des moteurs diesel. Sinon, les moteurs diesel de la deuxième génération de modèles avaient de 105 ch à 140 ch, avec un volume de chambre de combustion de 1,6 à 2,0 litres.

 

Alternatives alimentées au gaz

Avant le lifting en 2008, Skoda proposait pour la première fois l'Octavia avec un moteur bivalent au gaz naturel. Fonctionnant à l'essence ou au GNC, le moteur de 1,6 litre avait 102 ch et ne consommait que 5,7 kilogrammes de GNC en mode gaz. Alors qu'une version électrique n'a été construite qu'à des fins de test dans une petite série, à partir de 2009, Skoda a mis un autre entraînement alternatif sur les roues avec la version GPL. L'Octavia LPG développait 98 ch en fonctionnement au gaz et, à l'instar de la version CNG, pouvait en option également fonctionner à l'essence, ce qui bénéficiait à la gamme.

 

Lors du changement de génération en 2012, l'Octavia a de nouveau augmenté de taille à 4,66 mètres, ce qui a fait gonfler le coffre à 590 litres (break: 610 litres). Comme la Golf VII, la voiture compacte des Tchèques utilise désormais la matrice transversale modulaire du groupe VW, ce qui se traduit par une réduction de poids et des économies de consommation de carburant. La meilleure utilisation de l'espace signifiait d'autres avantages tels que plus d'espace pour les occupants.

 

Outre les limousines et les breaks, il n'y a pas d'autres types de construction. Les deux sont à nouveau proposés en tant que modèle RS, qui a été renforcé à 230 ch et, en plus d'une puissance moteur accrue, se caractérise par une suspension sport et un système sonore puissant. La version break roule également en tant que Scout robuste - avec un châssis plus haut, une aide au démarrage en côte et un look tout-terrain. Et ceux qui veulent conduire économiquement et avec le moins d'émissions possible peuvent opter pour le 1.4 TSI G-TEC avec entraînement au gaz naturel, qui nécessite 3,7 kilogrammes de GNC aux 100 kilomètres (émissions de CO2: 101 g / km).

 

Systèmes de connectivité et d'assistance, désormais également dans l'Octavia

Avec la nouvelle édition, l'Octavia est mieux équipée que jamais. En termes de sécurité, sept airbags sont désormais de série, dont pour la première fois un airbag genoux (jusqu'à neuf sont possibles) et un frein multi-collision. La protection des piétons a été améliorée et un frein d'urgence en ville est disponible. En matière de systèmes d'assistance, l'Octavia est à la pointe de son segment. En plus du régulateur de vitesse adaptatif, un assistant de changement de voie et un avertisseur de somnolence ainsi qu'un assistant de stationnement peuvent être commandés.

 

Depuis le dernier lifting au printemps 2017, qui a rendu le visage de la voiture plus sombre en particulier, des hotspots WiFi et la transmission de données radio LTE ainsi que des phares à LED et d'autres assistants tels qu'une aide à la manœuvre à utiliser avec une remorque sont également disponibles. Il y a un hayon électrique, la voiture avertit de la circulation transversale lors du retrait d'une place de parking et une fonction d'appel d'urgence est également de série à bord. De plus, l'Octavia mis à jour communique avec presque tous les smartphones grâce à Apple Carplay, Mirror Link et Android Auto.