DOWNLOAD OUR FREE APP NOW

996

Avec le 2008, Peugeot a une petite voiture d'apparence tout-terrain dans sa gamme, qui a d'abord concurrencé des concurrents comme la Ford Ecosport ou l'Opel Mokka. Un certain nombre d'autres modèles ont été bientôt ajoutés - de l'Audi Q2 à la Fiat 500X en passant par la dernière Kia Stonic, le segment est maintenant bien approvisionné. En d'autres termes, le constructeur surfe sur la vague mode des mini-SUV en voiture. Les petits grimpeurs, qui ne sont pas une telle chose en raison de l'absence de toute technologie de terrain, se vendent bien. Les clients apprécient la position assise haute et le look costaud, que beaucoup de gens apprécient plus qu'une petite voiture conventionnelle.

 

Données

D'une longueur de 4,60 mètres, le 2008 offre un espace généreux, qui comprend également un coffre d'un volume de 350 litres. La charge de la remorque avec un maximum de 1300 kilogrammes est impressionnante compte tenu de la taille et du poids à vide (1,1 à 1,4 tonnes). Le moteur à essence à trois cylindres 1.2 Puretech est disponible en trois étapes d'expansion de 82 PS à 130 PS, l'étage 110 PS pouvant être livré exclusivement avec une boîte automatique à six vitesses en alternative à l'interrupteur manuel. Le plus rapide est le 2008 avec le moteur à essence de 130 ch, qui l'accélère jusqu'à 200 km / h et complète le sprint standard de 0 à 100 km / h en 9,3 secondes. Alors que cette variante nécessite 4,9 litres de super aux 100 kilomètres selon la norme et que le moteur à essence d'entrée de gamme consomme un peu plus, le BlueHDi 100 diesel de 1,6 litre est l'unité la plus économe. 5 litres de diesel (CO2: 90 g / km). La version 130 ch du moteur diesel est répertoriée avec 0,2 litre de plus, qui, comme le moteur à essence le plus puissant, est décalée manuellement sur six vitesses.

 

-Moteurs diesel et essence jusqu'à 130 ch

-Vitesse maximale 200 km / h

-Meilleure consommation standard: 3,5 litres de diesel

 

Tester

Le 2008 est perçu dans les tests comme une voiture spacieuse, qui ne manque fondamentalement que de l'espace pour les jambes à l'arrière. Par rapport à l'ancien Kombi 207 SW, l'espace de stockage a augmenté, mais le chargement, en particulier les articles plus longs, n'est pas si simple. La qualité du traitement est louée, la direction avec peu de rétroaction ne l'est pas. Le confort du châssis est considéré comme extensible, le comportement de conduite pourrait être plus agile, la consommation du moteur à essence plus faible. La transmission automatique à six rapports représente un pas en avant par rapport à la transmission manuelle automatisée qui était encore disponible pour la 207 et ses dérivés. Il se déplace plus confortablement, mais parfois un peu lentement. L'équipement de sécurité est considéré comme peu étendu - un frein d'urgence en ville coûte un supplément. Le choix des systèmes d'assistance n'est pas très large.

 

-Bon espace

-Suspension un peu trop serrée

-Bonne finition

Des prix

Le 1.2 Puretech 82 au prix de base de 175 500 DHS est la seule version à moins de 200 000 DHS. La version 130 PS est cotée à 219 500 DHS, tandis que le 1.2 Puretech 110 à six vitesses automatique est disponible à partir de 202 500 DHS. Les diesels démarrent à 205 000 DHS pour le 1.6 BlueHDi 100. Pour un supplément de 30 500 DHS, le 1.6 BlueHDi120 dispose de 20 ch et un peu plus d'équipements supplémentaires. Un système start-stop, en revanche, ainsi qu'un régulateur de vitesse, six airbags ou la climatisation sont toujours à bord. Si vous commandez plus, vous devez payer 500 euros en plus pour un assistant de stationnement, par exemple, ou 2000 DHS pour les capteurs de lumière et de pluie. Cela signifie que les prix des extras sont à un niveau modéré et que les frais de fonctionnement sont également maintenus dans des limites. La garantie automobile neuve, cependant, ne s'étend que sur deux ans.

 

Entrée à moins de 200 000 DHS

faibles coûts de fonctionnement

seulement deux ans de garantie

 

Description de la série

Mais la 2008 reste une petite voiture avec sa propre zone de prédilection. Peugeot n'en a pas caché lorsque le modèle basé sur la 208 a été mis en circulation à la mi-2013.

 

-Vue de face - oblique

-Le 2008 suit la tendance vers les VUS plus petits.

-Vue de côté

La voiture peut ressembler à un véhicule tout-terrain, mais elle a été conçue pour la ville, ont-ils déclaré. Rétrospectivement, compte tenu du boom des SUV à travers toutes les frontières de classe, tester le goût des clients avec un concept initial lors d'un salon semble presque superflu.

Au Salon de Paris 2012, il y avait un véhicule concept de 4,14 mètres de long avec une partie avant costaud, des flancs non moins sûrs d'eux et une plus grande garde au sol. Les fabricants étaient juste en train d'étendre le principe du SUV du segment compact d'une classe vers le bas. Les petits VUS basés sur les voitures n'étaient pas encore de série.

Lorsque le modèle de série de deux centimètres de plus a été lancé sur le marché en 2013, ce n'était pas sans dommages collatéraux. Une version break de la 208, comme la précédente 207, est sortie de la gamme avec l'apparition de la 2008. Après tout, en tant que cinq places avec un seuil de chargement bas et un coffre de 360 ​​litres, qui pouvait être agrandi jusqu'à 1194 litres, le 2008 avait plus de volume que la 207 SW.

 

La technologie Hybride Air est restée bloquée dans la phase de développement

 

Avec les moteurs, Peugeot était plutôt conservateur - malgré les expériences avec un entraînement hybride à accumulateur de pression, qui a donné à une Peugeot convertie en 2008 une consommation de moins de trois litres, mais n'a pas atteint le statut de série en raison des coûts élevés. Le mini-SUV a commencé avec des moteurs à combustion assez économiques mais conventionnels.

Au moins, la réduction des effectifs était le concept de l'heure pour les moteurs à essence. Les moteurs à essence sous le capot avant haut étaient exclusivement des moteurs trois cylindres chargés d'une cylindrée de 1,2 litre. Les moteurs diesel, quant à eux, se composaient de quatre chambres de combustion d'une cylindrée totale de 1,6 litre, de pots catalytiques SCR pour le post-traitement des gaz d'échappement et marquaient la meilleure valeur de consommation standard avec 3,8 litres (98 g / km de CO2). En 2015, Peugeot a commencé à convertir la gamme à la norme antipollution Euro 6. 

 

 

Peugeot a fait un entretien du modèle complet pour l'année modèle 2016. Comme d'habitude, l'avant a été déposé, les ailes se sont un peu plus inclinées depuis. Les quatre roues motrices, comme c'est souvent le cas avec de nombreux VUS compacts, du moins en option, n'étaient pas disponibles même après le lifting. Comme dans le 3008 plus grand, un système de contrôle de traction étendu appelé Grip Control est destiné à améliorer la traction du véhicule à traction avant. De plus, le SUV urbain est devenu plus économique. Le diesel le plus économe ne nécessite plus - du moins selon le catalogue - que 3,5 litres (émissions de CO2: 90 g / km) selon la norme.

Depuis, la ligne d'équipement GT-Line est une nouveauté dans la gamme, comprenant un châssis adaptatif, des roues en aluminium de 17 pouces, un volant en cuir et des vitres teintées, ce qui est plutôt inhabituel pour cette classe. Et Peugeot avait également amélioré les systèmes d'assistance: un assistant au freinage d'urgence est désormais également à bord, de même qu'une caméra de recul ou une connexion smartphone. Cela a fait du 2008 l'un des VUS les mieux équipés de sa catégorie. La technologie de sécurité à elle seule pourrait être un peu plus étendue.