DOWNLOAD OUR FREE APP NOW

365

Aucun modèle BMW n'associe mieux l'élégance, le luxe et la sportivité que la Série 6. Déjà la première édition, publiée en 1976, se voyait attribuer les qualités des voitures de tourisme kommoder plus rapides dans la tradition des anciens modèles italiens Gran Turismo. Le Gran Coupé Série 6 à quatre portes, commercialisé depuis le printemps 2012, l'incarne mieux. Mais quand on pense à la Série 6, on pense aussi à la version cabriolet avec toit en tissu, la contribution de BMW au groupe air frais parmi les voitures de luxe, qui n'est devenue une réalité en tant que véhicule de série qu'avec la nouvelle édition à partir de l'été 2004. Parce qu'il y avait déjà eu des modifications sur le modèle d'origine.

Données

La gamme de moteurs Coupé, Cabriolet et Gran Coupé est identique et ne propose que des unités puissantes. Les moteurs à essence couvrent une gamme de puissance de 320 ch à 600 ch, le seul diesel 640d a 313 ch. En raison des variantes de carrosserie, les performances et la consommation diffèrent quelque peu. Le 650i V8 accélère le coupé à 100 en 4,4 secondes, mais le cabriolet en 4,5 secondes. Le 6er fermé a besoin de 9,1 litres de super, tandis que la version ouverte est notée avec 9,3 litres. À l'exception des versions M (sept rapports), la puissance est transmise dans les 6s via une automatique à huit rapports. La Série 6 la plus économique est le coupé diesel d'une valeur standard de 5,4 litres. Seules les versions M ne sont disponibles qu'avec la traction arrière. Dans le Coupé, ils marquent également la plus grande soif de carburant avec 10,3 litres de Superplus.

 

moteurs toujours puissants

Moteurs six cylindres et V8 en ligne

pas particulièrement économique en consommation

test

Le point négatif d'abord: malgré sa longueur de 4,89 mètres, la Série 6 n'est pas particulièrement spacieuse. Comme prévu pour les variantes de carrosserie décapotable et coupé, l'espace pour les jambes et la tête est correct à l'avant, mais le volume arrière et le volume du coffre doivent accepter des pertes. Le Gran Coupé, étiré à plus de 5 mètres, marque ici en comparaison. En termes de confort de conduite, cependant, il n'y a rien à redire. Grâce aux options de réglage individuelles pour le châssis et à la direction intégrée, qui est soumise à un supplément, la Série 6 peut être librement configurée pour les virages rapides ainsi que pour la croisière. Et, comme c'est généralement le cas avec BMW, les performances sont tout de même louées. Cependant, et c'est un autre point de critique, selon le moteur, vous vous retrouvez rapidement avec des valeurs de consommation de dix litres et plus au quotidien.

 

Confort de conduite élevé

Ambiance luxueuse

Aptitude modérée à un usage quotidien

Des prix

Besoin d'une voiture à plus de 1000 000 MAD? Aucun problème avec la série 6. Bien que les versions M franchissent de toute façon ce mur du son en termes de prix, cela peut également être fait rapidement avec les autres versions avec quelques croix dans la liste des options. Car même la Série 6 la moins chère, la 640i Coupé, coûte au moins 79 7500 MAD. La Série 6 la plus chère est la M6 Cabrio, actuellement cotée à 144 7900 MAD . Les frais de fonctionnement sont également très chers à environ 15000 MAD par mois.

 

prix très chers

coûts de maintenance élevés

aucune garantie

Description de la série

La première génération de la BMW Série 6 a été présentée au public pour la première fois au Geneva Autosolan en 1976. La série dessinée par l'équipe autour du designer Paul Bracq était différente de la Série 5, à l'exception du visage de marque typique, incliné vers l'avant, mais techniquement, le nouveau en avait beaucoup. Initialement disponible sous les noms de 630CS et 633CSi, la série 6 a remplacé les coupés de la série CS. Du point de vue d'aujourd'hui, c'est difficile à imaginer : la 630 CS avait un carburateur au lieu d'un moteur à injection. L'unité provenait du prédécesseur 3.0 CS, mais avec 185 ch, elle était plus performante. Toutes les 6 autres séries ont des injecteurs.

Au total, BMW a construit la Série 6 pendant 13 ans. Le fabricant munichois avait vendu 86 216 unités en 1989. La version la plus vendue était la 635 CSi, annoncée à partir de 1978, avec un moteur à essence six cylindres de 3,4 ou 3,5 litres développant 218 ch et jusqu'à 225 km / h. BMW a vendu plus de 45 000 exemplaires de lui. En termes de technologie de course, cependant, c'était la M635 CSi, que BMW Motorsport GmbH a implanté de nombreuses BMW M1 en 1984. Son moteur à quatre soupapes développait 286 ch et permettait à la 2 + 2 places de sprinter à 100 km / h en 6,4 secondes.Au cours de son fonctionnement, BMW a effectué deux mesures de lifting sur le grand coupé. En 1982, la carrosserie a été rigidifiée, la Série 6 était désormais basée sur la nouvelle Série 5. La 635 CSi est équipée de l'ABS de série, les autres versions l'ont en option. Et un ordinateur de bord avec affichage de l'intervalle d'entretien a fait ses débuts. Avant que BMW n'interrompe la Série 6 en 1989 au profit de la Série 8 moins réussie, il y a eu un dernier lifting en 1987. Dans tous les cas, seuls les types 635 CSi et M635 CSi faisaient partie de la gamme. Entre autres, ils ont des pare-chocs plus grands et un convertisseur catalytique en équipement standard. Dernière innovation majeure, les clients ont pu commander un châssis à commande électronique en option à partir de 1988. Le 2 + 2 places de 4,76 mètres de long n'a jamais été proposé en sortie d'usine.

 

Transmission de puissance comme avec l'original historique via l'essieu arrière

Depuis la fin du modèle d'origine, BMW a présenté pour la première fois une Série 6 à l'IAA en 2003, sous le nom de 645 Ci. Là encore, la sportivité et le confort étaient les priorités absolues du coupé, désormais équipé d'un châssis en aluminium. La voiture, qui coûtait 72 0000 MAD lors de son lancement, était passée à 4,82 mètres et avait une ligne de toit très basse pouvant atteindre 1,37 mètre. Le modèle d'entrée de gamme avait 333 ch, qu'un V8 de 4,4 litres a sorti du 745i et a rendu le sprint possible en 5,6 secondes. Comme pour l'original historique, la puissance était transmise via l'essieu arrière; les versions à traction intégrale sont venues plus tard. Des feux de virage ou un affichage tête haute étaient déjà disponibles en tant qu'équipement spécial. Le système d'exploitation iDrive faisait partie de l'équipement standard, suivi de la version cabriolet à 800000 MAD avec toit en tissu et lunette arrière verticale en 2004. qui a également servi de déflecteur de vent. La même année, BMW a amené la M6 roulant sur des roues forgées de 19 pouces à dix cylindres, cinq litres de cylindrée et 507 ch, ce qui est allé mieux en termes d'accélération: le modèle haut de gamme a franchi la barre des 100 km / h en 4,6 secondes. . Comme pour les 6 de la nouvelle édition, la vitesse de pointe était limitée électroniquement à 250 km / h. Un système de freinage haute performance et un toit en matériau léger carbone ont été installés.2006 a apporté quelques innovations à la série. En supplément, un appareil de vision nocturne a été intégré à la série 6. Selon BMW, le système appelé «Vision nocturne» devrait rendre la conduite dans l'obscurité plus sûre. Toujours en 2006, le cabriolet était disponible pour la première fois en version M. Equipé du même moteur que le Coupé, la version tuning open house sprint en 4,

 

La nouvelle édition d'abord en cabriolet

Pour le lifting 2007, les moteurs diesel se déplaçaient sous le long capot pour la première fois. Le design de la Série 6 - maintenant au moins 66 8000 MAD- a été repensé, la prise d'air plus large et les clignotants ont reçu la technologie LED. Les moteurs à essence ont également fait l'objet d'améliorations d'efficacité, mais l'unité la plus économique était le nouveau 635d pour au moins 72 5000 MAD . Son moteur de trois litres développait 286 ch et un couple maximal de 580 Nm. BMW a déclaré que la consommation standard du coupé était de 6,9 ​​litres et celle du cabriolet de 7,2 litres (émissions de CO2: 183 et 191 g / km). Un nouveau moteur à essence, le 630i de 272 ch, a également été déployé chez les concessionnaires pour la première fois, qui était le plus économe parmi ses pairs avec 7,9 litres de Super (CO2: 187 g / km). La deuxième édition de la nouvelle Série 6 a annoncé une étude de coupé étincelante sous les feux de la rampe au Mondial de l'Automobile de Paris 2010. Que le 4, La voiture de série, qui avait atteint 89 mètres et comportait la technologie des séries 5 et 7, a été lancée l'année suivante, initialement en cabriolet coûtant 83 3000 MAD. Le coupé moins cher a suivi plus tard dans l'année, à partir de 74 7000 MAD. Nouvelle était la boîte automatique à huit rapports, qui alimentait désormais toutes les variantes, un système start-stop pour une consommation moindre et le design avec une partie avant plus plate. Le moteur de base était un six cylindres en ligne de trois litres développant 320 ch. BMW a doté la 640i d'un V8 de 407 chevaux. L'équipement de série comprenait des phares au xénon, des sièges en cuir à réglage électrique et la climatisation automatique à deux zones. À partir de 2011, les clients de la série 6 pouvaient commander la transmission intégrale xDrive et la nouvelle édition du coupé et du cabriolet avec un six cylindres diesel. Le coupé moins cher a suivi plus tard dans l'année, à partir de 74 7000 MAD. Nouvelle était la boîte automatique à huit rapports, qui alimentait désormais toutes les variantes, un système start-stop pour une consommation moindre et le design avec une partie avant plus plate. Le moteur de base était un six cylindres en ligne de trois litres développant 320 ch. BMW a doté la 640i d'un V8 de 407 chevaux. L'équipement de série comprenait des phares au xénon, des sièges en cuir à réglage électrique et la climatisation automatique à deux zones. À partir de 2011, les clients de la série 6 pouvaient commander la transmission intégrale xDrive et la nouvelle édition du coupé et du cabriolet avec un six cylindres diesel. Le coupé moins cher a suivi plus tard dans l'année, à partir de 74 7000 MAD .Nouvelle était la boîte automatique à huit rapports, qui alimentait désormais toutes les variantes, un système start-stop pour une consommation moindre et le design avec une partie avant plus plate. Le moteur de base était un six cylindres en ligne de trois litres développant 320 ch. BMW a doté la 640i d'un V8 de 407 chevaux. L'équipement de série comprenait des phares au xénon, des sièges en cuir à réglage électrique et la climatisation automatique à deux zones. À partir de 2011, les clients de la série 6 pouvaient commander la transmission intégrale xDrive et la nouvelle édition du coupé et du cabriolet avec un six cylindres diesel. BMW a doté la 640i d'un V8 de 407 chevaux. L'équipement de série comprenait des phares au xénon, des sièges en cuir à réglage électrique et la climatisation automatique à deux zones. À partir de 2011, les clients de la série 6 pouvaient commander la transmission intégrale xDrive et la nouvelle édition du coupé et du cabriolet avec un six cylindres diesel. BMW a doté la 640i d'un V8 de 407 chevaux. L'équipement de série comprenait des phares au xénon, des sièges en cuir à réglage électrique et la climatisation automatique à deux zones. À partir de 2011, les clients de la série 6 pouvaient commander la transmission intégrale xDrive et la nouvelle édition du coupé et du cabriolet avec un six cylindres diesel.

 

Versions M désormais avec huit au lieu de dix cylindres

En 2012, BMW a emboîté le pas avec un coupé quatre portes - comme Mercedes l'avait déjà fait avec le SLS et Audi avec l'A7. Pour le Gran Coupé, les moteurs des autres variantes de carrosserie ont été adoptés. Le V8, cependant, avait désormais plus de puissance avec 450 ch. En termes de prix, BMW a fait une curiosité: environ 50000 MAD de plus que le Coupé normal, ils ont même demandé au départ plus d'argent que pour une Série 7. comparable. En termes de prix et de performances, cependant, les versions M se sont repoussées à le top, la BMW l'a mis sur ses roues la même année. Après la première à Genève, le cabriolet M6 était initialement disponible chez Hänlder à l'été 2012 pour au moins 131 0000 MAD, et à partir de l'automne, le coupé, qui était d'environ 75000 MAD moins cher. Contrairement à avant, le plus sportif des planeurs de luxe a été planté avec un huit cylindres au lieu d'un dix cylindres. Le 4 Le moteur de 8 litres produisait 560 ch. Les autres valeurs: 305 km / h maximum et 4,2 secondes pour le sprint (cabriolet: 4,3 secondes). Avec une consommation d'une dizaine de litres, BMW a parlé d'une réduction d'environ un tiers par rapport à son prédécesseur.

 

La Série 6 a reçu une nouvelle cure de jouvence en 2014. Les phares à LED ont brillé le chemin depuis lors. La calandre et les tabliers ont été changés. Si BMW n'a pas révisé les moteurs, la Série 6 dispose désormais d'une carte SIM afin que les occupants puissent contacter le service de conciergerie du constructeur à tout moment. L'équipement standard étendu a également fait grimper les prix de 4 000 MAD.